La dépose de la voie

LA DÉPOSE DE LA VOIE SUR 22 KM, LA PREMIÈRE ÉTAPE DU CHANTIER

Après la Déclaration d’Utilité Publique en juillet, le projet de liaison ferroviaire franco-suisse est entré dans une phase concrète avec le lancement des travaux, le 10 septembre 2015, et la dépose de l’ancienne voie.

De nombreuses étapes se sont succédé avant que le premier train ne puisse circuler sur la voie. Il était nécessaire de remplacer les rails, changer le ballast, électrifier la ligne, créer des haltes, supprimer ou sécuriser les passages à niveau...

A l’automne 2015, le ballet d’engins de chantier a commencé. La première phase a concerné la dépose des voies existantes. Cette étape a été particulièrement importante et spectaculaire. À l’aide de tractopelles et autres engins de levage, elle a consisté à retirer tous les éléments constitutifs de l’ancienne voie (rails, traverses et ballast), les anciens équipements de signalisation ferroviaire (feux de signalisation, panneaux etc.), ainsi que certains éléments des passages à niveau (barrières, signaux routiers ...).

Sur 22 km, une trentaine d’hommes se sont activés pour mettre à nu l’ancienne ligne Belfort-Delle jusqu’en fin d’année 2015 et permettre ensuite la pose de la nouvelle voie et la mise en place des nouveaux aménagements. Les opérations se sont enchaînées méthodiquement et les travaux de génie civil ont laissé place, à l’été 2016, à la pose des équipements ferroviaires.

 

Crédit photo : Eric Laurent - Pose de la voie en gare de Delle

Crédit photo : Eric Laurent - Terrassement sur la ligne Belfort-Delle